Le karaté dans la pratique de l’art martial


Le lieu d’entraînement – le dojo

Le dojo (道場, dōjō) est le lieu consacré à la pratique des budō ou à la méditation bouddhiste zen. Littéralement en japonais, signifie la voie (c'est le même caractère que le tao chinois), le dōjō est le lieu où l'on étudie/cherche la voie.

Historiquement le dojo était la salle du temple religieux. Ces grandes salles ont aussi été utilisées par la suite pour l'enseignement des arts martiaux. Dans le cas du dojo où l'on étudie les arts martiaux comme dans le cas des dojos servant de centre de méditation bouddhiste, des règles strictes sont instituées. Le dojo est un lieu où l'on progresse. Cette progression est obligatoirement supervisée et contrôlée par un maître.

La tenue d’entraînement – le karategi

La tenue de karaté se dit karate-gi (prononcer karaté-gui). Le terme kimono est impropre, il fait référence à une tenue de manière générale, il fait penser au vêtement de style traditionnel japonais.

La tenue d’entraînement se dit aussi keikogi.

Comment le karaté peut-il être un atout au quotidien ?

L’entraînement

Les arts martiaux peuvent être pratiqués pour la santé, le loisir ou le développement personnel, mais ils sont à l’origine des méthodes pédagogiques pour préparer des individus au combat.

Comme le combat est une situation imprévisible, qui peut se dérouler contre une ou plusieurs personnes, il est important que le combattant soit en mesure de s’adapter à des situations diverses.

Le karaté est une de ces méthodes. Les techniques étudiées sont des supports pour comprendre et intégrer des principes fondamentaux.

Les techniques ne sont pas des buts à atteindre mais des chemins à emprunter, des outils.

A terme l’élève doit s’affranchir de la technique pour s’adapter à l’infinité de situations et trouver sa propre façon d’agir, de se défendre.

Les techniques, les katas sont au départ des contraintes qui permettent à l’individu d’acquérir des principes et une forme de corps.

En s’appuyant sur cet apprentissage, l’élève va acquérir de plus en plus de liberté et développer sa créativité. Créativité et liberté de mouvement, voilà deux capacités fondamentales pour s’adapter aux situations de combat. Mais il faut aussi gérer le stress pour ne pas être paralysé par la peur.

Dans la panoplie du karaté on trouve des techniques de bras et de jambe applicable à différentes distances : longues, courtes, corps à corps.

Le karaté est connu pour ses techniques de percussion bien sûr, mais l’étude ne s’arrête pas là, il y a aussi des luxations, de projections, des étranglements, etc.

 

Pourquoi, au club de Meudon, l'approche technique est-elle plus rigoureuse ?

Au club de Meudon l’approche technique se fait en donnant du sens à chaque mouvement.

Dès le niveau débutant, la même technique est abordée sous différentes facettes : attaque, défense, luxation, projection, etc. Chaque technique a des dizaines d’applications. Puis l’élève est invité à investir les principes de la technique de manière plus libre, dans un contexte de plus en plus réaliste.

On n’apprend pas un mouvement, on trouve une solution à un problème.

L’apprentissage c’est découvrir par soi-même des solutions. Les techniques servent alors d’exemple et invitent le pratiquant à s’adapter à des situations changeantes et inattendues. En alternant un travail contraint (les techniques, les katas, etc.) avec une recherche d’adaptation et liberté, l’élève va trouver son expression personnelle, sa propre façon de bouger et de réagir.

L’enseignement du karaté à Meudon est à la fois respectueux de l’héritage transmis par les maîtres mais s’inspire aussi des progrès en matière de pédagogie.

La pratique est cohérente, exigeante, rigoureuse et fait appel à l’intelligence des pratiquants.

 

L’enseignement dispensé aux enfants et aux adultes différent car les objectifs sont différents.

  • Pour les enfants le karaté est un outil au service de son développement physique et psychologique. La pratique est très sécurisée, les techniques abordées restent relativement simples. La dimension ludique y est très présente.
  • Dans les cours adultes la pratique est plus orientée vers le self-défense, c’est pourquoi les techniques étudiées sont plus dangereuses et complexes.

 enfants-karate

 

 

Que ce soit pour les enfants ou les adultes, l’apprentissage se fait de manière progressive.

 

Le but étant que chacun réussisse à son niveau.

A cet effet, l’entraide avec les pratiquants plus avancés s’avère extrêmement important. Dans tous les cours il y a des niveaux différents pouvant aller de la ceinture blanche à noire. Le travail par ateliers et des consignes adaptées permettent à chacun d’évoluer à son rythme.

L’esprit de coopération est très important.

Au-delà de l’apprentissage du combat, le karaté demande une écoute attentive de son corps et de ses émotions. Le karaté exige du pratiquant une présence totale qui l’aide à se centrer et à vivre l’instant présent. De part ces exigences, une séance de karaté permet d’arrêter de penser à ses soucis, de faire une coupure avec le quotidien envahissant. C’est pourquoi c’est un moyen d’évacuer son stress l’espace d’un entraînement. Le pratiquant qui le souhaite peut chercher à prolonger ces effets bénéfiques de l’entraînement du karaté dans sa vie quotidienne.

De cette façon, le karaté devient un outil de développement personnel, pour une meilleure connaissance de soi et une meilleure capacité à interagir avec l’environnement et les autres.